Partagez|

Les dieux comme les fleurs finissent par faner ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Les dieux comme les fleurs finissent par faner ~ Sam 3 Jan - 1:01



Lydia Flore

Caractère

Quand on aperçoit cette jeune femme plus que ravissante, on a l'impression qu'elle est une femme calme, tendre et bienveillante. Elle dégage une aura de chaleur et de gentillesse. Mais ne vous y trompez pas, derrière ses faux airs de miss parfaite et calme, Lydia aime beaucoup s'amuser, elle n'est réellement calme que lorsqu'elle est seule ou avec des fleurs. Elle est souvent imprévisible et change d'avis très rapidement, elle peut être une adorable jeune fille comme elle peut être une crapule désobéissante, cela ne dépend que de vous.
Elle adore plaire aux autres, surtout aux hommes, et lorsqu'on la connait vraiment cette première image de tranquillité et de douceur est brisée. Pour elle les rangs sociaux et tout le reste c'est un peu de l'abstrait, elle témoignera autant de respect à un dieu qu'à un mortel ou à n'importe quelle autre créature. Elle n'est donc pas hautaine et n'agit pas comme si les humains n'étaient pas digne d'elle, au contraire, elle profite de la situation pour essayer de mieux les comprends, pour les "étudier".
En général elle est plutôt joyeuse et bien qu'elle ne soit pas très forte et qu'elle n’apprécie pas la bagarre elle est prête à beaucoup pour ses amis.
Les trois mots la décrivant le mieux sont donc beauté, fraîcheur et joie.
Et que pourrais-je dire de plus sur elle ? Même ici vous n'avez qu'une facette du personnage, c'est une femme complexe alors je vous invite à aller à sa rencontre si vous voulez en savoir plus.

Lydia Flore

Nom : Flore
Prénom(s) : Lydia
Âge : 21 ans (en apparence)
Groupe : Dieux
Divinité/Créature : Déesse greco-romaine des fleurs, du nom de Flore ou Chloris.
Pouvoir : elle peut contrôler les fleurs, non pas les faire marcher ou danser, mais les soigner, les faire grandir, flétrir, s'ouvrir, se fermer, en bref, elle peut gérer leurs vies comme bon lui semble, elle n'a besoin que de terre pour en faire pousser et n'importe quelle fleur semblera plus belle en sa présence quelque soit sa forme.
Profession : fleuriste évidemment !
Avatar : Violette, La reine des fleurs
Et toi, t'es qui ? (là) : Moi ? Pas une personne très intéressante je le crains. Je suis arrivée ici en suivant un dieu omniscient qui m'a sympathiquement invitée, et Validé par Umiko ~ !

Histoire


Ma venue au monde ? Je ne m'en rappelle plus, c'était il y a tellement longtemps ! D'autres sont arrivés avant moi évidemment, les grands dieux, ceux dont tout le monde parle, que même les non-croyants connaissent.
Qui je suis, moi ? Voyons, je suis Flore !
Enfin ne vous inquiétez pas si vous ne connaissez pas, je n'ai jamais été une déesse très populaire, il faut dire que mes pouvoirs ne me rendaient pas si importante aux yeux des autres. Être la maîtresse incontestée des fleurs n'a jamais fait de moi l'héroïne qui sauvera le monde à la fin.
Pourtant, durant toute l'histoire j'étais là, peu d'humains me connaissaient, mais beaucoup priaient tout de même pour les champs, les fleurs et les éclosions des bourgeons qui offraient céréales et autres denrées, ce qui revenait à me donner la force de pousser la nature à offrir ses fruits, à me donner la force de rester la déesse qui colore les paysages et change les fleurs en fruits appétissants.
Je me contentais de ça, vivre dans l'ombre des autres ne me dérangeait pas le moins du monde, moi et les responsabilités de toute façon... nous ne sommes pas bonnes copines. Et puis, avec cette vie loin de la célébrité, je pouvais faire ce que je voulais, m'amuser, gambader et cultiver mon propre jardin de fleurs ! De plus je n'étais pas seule, j'avais des collègues, des amis, une vie simple loin du stress de l'Olympe !

Mais, comme n'importe quel dieu je pense j'ai eu mon petit moment de gloire, ce fut un peu avec les grec qui m'appelait Chloris, me prenant pour une nymphe, mais surtout avec les romains, bien que ces deux peuples répandirent un certain nombre de fausses rumeurs sur moi. C'est d'ailleurs à cette époque que j'ai appris que j'étais mariée et mère ! Plutôt étrange que je ne m'en sois pas rendue compte moi-même non ? Enfin passons ce détail plus qu'amusant, ce n'était pas de leurs fautes, je n'avais jamais été connue, il fallait bien qu'ils inventent des histoires sur moi.
Mais ce fut tout de même la période où je fus la plus heureuse des déesses -ce qui est bien logique. J'avais plus de pouvoirs que jamais et beaucoup d'humains croyaient en moi et me priaient, j'avais même des festivités à mon honneur !
Tout était au mieux, ce fut la plus magique et la plus amusante des périodes de ma vie d'immortelle.

Mais tout à une fin et peu à peu de moins en moins de mortels firent attention à moi, je redevins une déesse qu'on ne connaissait pas tant que ça, qui se contentait de recevoir du pouvoir de prière adressaient surtout aux fleurs pour les récoltes. Seuls ceux qui faisaient des études poussées sur la mythologie grec ou romaine entendaient parler de moi, et c'était souvent de fausses informations inventées par les hommes pour me donner de l’intérêt.
Après quelques temps encore je devins simplement la déesse des fleuristes, ils ne me nommaient pas mais priaient parfois pour que je les aide à avoir de belles fleurs.
Puis le nombre de personne qui se rappelaient de moi chuta encore, et ce qui me connaissaient ne croyaient pas en moi, les engrais et autres matières fabriquées par l'homme me remplacèrent... Mais je n'étais pas la seule, même les plus puissants dieux tombèrent dans l'oubli, les humains nous abandonnez tous peu à peu... Perséphone fut la première victime de ce manque de culte envers nous. Je ne la connaissais pas personnellement, mais sa mort fut tout de même un choc. N'étions nous pas immortels ? Tout était en train de changer.

Les choses m'apparurent alors très clairement, le seul dieu que les humains adoraient était nouveau, neuf, et c'était la science. Même pas un dieu à proprement parler.
Pourtant je ne pouvais pas les détester, eux qui nous avaient tellement soutenus pendant tant d'années, pendant tant de siècle...

Comme beaucoup de dieux, je décidais donc de les rejoindre, je n'allais pas devenir une humaine, mais je serais patiente, j'allais rester à leurs côtés et tenter de les comprendre, attendant tout simplement une nouvelle aire où nous autre dieux retrouverons notre place. Car cela allait bien arriver un jour non ?


Dernière édition par Lydia Flore le Sam 3 Jan - 18:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 120
Point : 158

Carnet des dieux
Age en apparence: 13 ans
Métier: Collégienne
Pouvoir(s):
J'épouse les dragons malheureux ♥

MessageSujet: Re: Les dieux comme les fleurs finissent par faner ~ Sam 3 Jan - 13:09

Bienvenue à toooiiii ! 8DDD

J'aime ton personnage, déesse des fleurs. Et puis, quel bon choix d'avatar ! huhu... Je ne peux que te valider ! Félicitation ! *3*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Les dieux comme les fleurs finissent par faner ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Même les plus belles fleurs finissent par se faner... [PV Ana - Margot]
» Soyons tous copains: comme les fleurs, les arc-en-ciel et les licornes!
» les bugnes comme chez le patissier
» Les fleurs comme ça, ça existe vraiment ? [pv Rachel Litwiller]
» Réveil matin, Trois heures, j'me réveille comme une fleur...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
End of Gods :: L'éveil des coeurs :: La Naissance des Légendes :: Ceux en qui on croit-